Les grands chardons

Charmes saisonniers de ces brillants invités

Au printemps dernier, la friche des quais était pleine de grands chardons en fleur. Surgis spontanément de la banque de graines de la terre apportée de Trets, ils ont fait surprise et évènement au sein de la Friche.

Aujourd’hui, leurs grandes tiges et leurs capitules fanés, séchés et dorés, sont comme les vestiges de cette explosion passée. Ils ont perdu beaucoup de leur volume et n’occupent plus autant l’espace, mais ils ont toujours de la présence, graphiques et lumineux. Le vent les avait presque tous couchés: nous les avons liés en grandes gerbes pour  mettre en valeur leur attrait automnal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Grandes gerbes de chardon: une première tentative de mise en forme de la matière végétale sèche maintenue en place – vers une esthétique du sec?

Dans cet état dépouillé, ils sont devenus comme l’épure d’eux-mêmes, et restent très reconnaissables. En regardant de près, on distingue deux espèces. La plupart ont les tiges lisses et de grands capitules garnis de bractées épineuses orientées vers l’extérieur: ce sont des chardons marie (Silybum marianum).

P1050573
Chardons Marie – octobre 2017

D’autres, beaucoup moins nombreux, ont des tiges ailées et épineuses et leurs capitules sont plus petits et moins agressifs avec des bractées plus nombreuses mais plus petites et plus plaquées. Nous supposons que ce sont des onopordons faux acanthes (Onopordium acanthium): à confirmer avec la prochaine génération, au printemps.

P1050572
Onopordon faux acanthe (?) – octobre 2017

En cette fin d’automne, on peut rêver à la floraison de l’année prochaine, très prometteuse au vu du nombre de nouveaux chardons Marie qui apparaissent pour l’instant sous la forme de petites rosettes de feuilles épineuses, vert pâle à vert moyen, maculées de blanc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Rosette de feuilles de chardon Marie – octobre 2017

La légende veut que les traces blanches aient été laissées par du lait qui aurait coulé des seins de la Vierge… d’où le nom de chardon Marie, ou encore chardon de Notre-Dame, lait de Notre-Dame, Silybe de Marie.

100_5576 - recadre
Chardon Marie en fleurs – 22 mai 2017 – (photo Audrey Marco)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s