Le chant des tuyaux

un arrosage provisoire pour les grands arbres

La friche paysagée de la Place des quais a été pensée par ses concepteurs comme un milieu autonome, ou du moins comme un jardin sans arrosage. Seule exception: les grands arbres devaient être arrosés à la main par le personnel de la Friche pendant les premiers étés. La saison 2017 a été particulièrement rude, la tâche d’arrosage est vite devenue un fardeau et les arbres ont beaucoup souffert malgré les efforts déployés. Comment aborder l’été 2018? Continuer à lire … « Le chant des tuyaux »

Sambucus nigra

une profusion gourmande

Comme son nom ne l’indique pas, c’est pour sa généreuse floraison blanc-crème que le sureau noir est remarquable en ce moment. Il illumine au printemps le paysage des friches, des haies champêtres, des lisières forestières et parfois des jardins. Place des quais, ils sont encore de taille modeste mais portent déjà quelques fleurs : ouvrez vos yeux autant que vos narines et flairez la piste sucrée… Continuer à lire … « Sambucus nigra »

Printemps

moment d’exubérance avant le repos estival

Dans l’ivresse des premières chaleurs, les floraisons s’épanouissent successivement. Après les lourdes pluies, les feuillages s’étendent avec vigueur. La friche se redresse et chaque jour y est un monde nouveau que la petite faune colonise avec appétit. C’est le printemps! Continuer à lire … « Printemps »

Hiver

où la fin rejoint le début

La friche peut sembler terne. Les arbres et arbustes caducs sont tout à fait défeuillés, les chénopodes et les armoises se rabougrissent. Quelques irréductibles continuent de fleurir, quelques tiges rougies, quelques feuillages séchés se détachent sur fond vert, mais l’ensemble est comme écrasé, aplati. Dans cette somnolence apparente, un nouveau cycle se prépare. Continuer à lire … « Hiver »