Ulex parviflorus

qui s’y frotte s’y pique

Petit arbrisseau bien connu de nos garrigues ainsi que des maquis, l’ajonc de Provence est en boutons à la Friche. Avec l’amandier, il entretient l’espoir du printemps par une floraison très précoce, généreuse et doucement parfumée. Pourtant, qui s’est approché de trop près a appris à se méfier de ses attraits comme du chant des sirènes.  Continuer à lire … « Ulex parviflorus »

Hiver

où la fin rejoint le début

La friche peut sembler terne. Les arbres et arbustes caducs sont tout à fait défeuillés, les chénopodes et les armoises se rabougrissent. Quelques irréductibles continuent de fleurir, quelques tiges rougies, quelques feuillages séchés se détachent sur fond vert, mais l’ensemble est comme écrasé, aplati. Dans cette somnolence apparente, un nouveau cycle se prépare. Continuer à lire … « Hiver »