Le chant des tuyaux

un arrosage provisoire pour les grands arbres

La friche paysagée de la Place des quais a été pensée par ses concepteurs comme un milieu autonome, ou du moins comme un jardin sans arrosage. Seule exception: les grands arbres devaient être arrosés à la main par le personnel de la Friche pendant les premiers étés. La saison 2017 a été particulièrement rude, la tâche d’arrosage est vite devenue un fardeau et les arbres ont beaucoup souffert malgré les efforts déployés. Comment aborder l’été 2018?

Ces « grands arbres », frêne, féviers et ormes, élevés en pépinière pendant plusieurs années et livrés en pots, nécessitent un accompagnement spécifique le temps de leur adaptation à leurs nouvelles conditions de vie, contrairement aux arbres et arbustes plantés plus jeunes.

L’arrosage direct au tuyau a montré ses limites en 2017.

Fastidieux, car il mobilise une personne pendant plus d’une heure plusieurs fois par semaine pendant les fortes chaleurs.

Inefficace, voire contreproductif, car l’eau s’étale, ruisselle en surface et arrose superficiellement toute la parcelle ou presque. Les herbacées en profitent plus que les arbres. La friche devient un jardin arrosé. Les arbres ne tirent pas leur système racinaire en profondeur, leur dépendance à l’arrosage se renforce. Tout le contraire du projet, qui consiste à accompagner le milieu installé vers son autonomie.

 

schéma Filippi
Schéma extrait de ‘Pour un jardin sans arrosage’ d’Olivier Filippi – A : arrosage par aspersion quotidienne – B: arrosage par goutte-à-goutte programmé 3 fois par semaine pendant 30 min – C: arrosage abondant à intervalles espacés (tous les 15 jours)

 

Pour préparer l’été qui vient, la SCIC Friche BDM nous a demandé conseil pour prévenir les difficultés rencontrées l’année dernière.

Il fallait :

  • retenir l’eau au pied des arbres et arroser les racines des arbres en profondeur
  • établir un système d’arrosage simple et fonctionnel
  • assurer une réversibilité aisée du système installé, puisque le besoin d’arrosage est provisoire.

Nous avons proposé des cuvettes d’arrosage, alimentées par un réseau dans chaque îlot.

Les cuvettes :

En général, il est conseillé de planter les arbres en creux par rapport au niveau du sol afin de recueillir l’eau de pluie et/ou d’arrosage et surtout de la retenir autour du périmètre de l’arbre et de ses racines. A la Belle Friche des Quais, les arbres étant plantés au niveau du sol, il a fallu créer des cuvettes en relief. Nous avons donc élevé de petites buttes en terre sur un cercle d’environ 70cm de rayon autour du tronc, qui permettent de retenir 60 à 80L d’eau au pied de l’arbre…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le réseau d’alimentation:

Dans chaque îlot, des tuyaux au sol alimentent chaque cuvette à partir d’un point de raccordement unique. Il suffit donc de relier le système au point d’eau par un tuyau mobile et d’ouvrir le robinet pendant 30 minutes pour que les cuvettes se remplissent lentement en même temps que la terre absorbe plusieurs dizaines de litres. A chaque arrosage, ce sont donc environ 100 à 120L d’eau qui gorgent le sol au pied de chaque arbre, lui assurant une bonne réserve. Entre deux arrosages, le sol s’assèche progressivement depuis la surface, et l’eau qui reste disponible se trouve de plus en plus profond, les racines se développent ‘en la suivant’.

IMG_0166

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s